BP 12 - 75660 Paris Cedex 14

Les Actus

Phonéthon 2021, le point, région par région.

[26/01/2022] – Fonds Arménien de France

Le Phonéthon du Fonds Arménien de France, clôturé le dimanche 21 novembre à 20h, a reçu plus de 1,56 million d’euros de promesses de dons, contre 1,23 million en 2019. Les responsables de régions reviennent sur ces 4 jours intenses en travail et en émotion.

PARIS
Christophe Dossikian (Président de la Région Nord)

Comme chaque année, les bénévoles et donateurs se sont mobilisés pour venir en aide aux populations d’Arménie et d’Artsakh.
La très grande majorité des donateurs qui avaient apporté leur contribution pour la première fois l’an dernier, émus par la situation dramatique suite à la « guerre des 44 jours », a renouvelé son don cette année. Sur Paris, 80 bénévoles se sont succédé sur les plateaux téléphoniques, tout en respectant les mesures sanitaires qui s’imposent, ou ont appelé à distance. Dès le premier jour, la visite sur site du président de l’Assemblée nationale, du ministre de l’Administration territoriale et des Infrastructures de l’Artsakh et du représentant de l’Artsakh en France, a été appréciée par l’ensemble des bénévoles présents. Un échange informel et sans filtre s’est spontanément instauré, ce qui a donné encore plus de sens à l’action, au regard des besoins immenses des populations – de quoi accentuer l’investissement sans faille de l’ensemble des bénévoles. La visite, les jours suivants, d’artistes tels que Marion Mezadorian, Anna Kassian et Adam Barro, venus pour encourager les bénévoles, mais également appeler des donateurs, a contribué à l’ambiance chaleureuse qui a régné durant les quatre jours ; au même titre que le témoignage de Suzanne Senellart qui était dans le Syunik en Arménie, quelques semaines auparavant, en contact direct avec les villageois, afin de suivre les actions du Fonds Arménien.

Samedi soir, c’est autour d’un « pot » convivial que chacun a pu décompresser – un moment de partage dans une ambiance amicale. Les messages laissés sur les répondeurs des donateurs par les bénévoles continuent à porter leurs fruits : les donateurs qui n’ont pas pu être joints pendant le Phonéthon nous appellent au numéro vert du Phonéthon, ou envoient leurs dons. Le résultat est au rendez-vous (voir article sur le Phonéthon et le Téléthon). Grâce aux bénévoles et aux donateurs, l’action se poursuit en Arménie et en Artsakh. Un grand merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette belle action.

LYON
Nicole Minassian (Présidente de la Région Centre)

Les Phonéthons se suivent, mais aucun ne ressemble au précédent. Le Phonéthon ne connaît pas la routine. Covid oblige, cette année encore le Phonéthon s’est déroulé en distanciel. Bienfaits de la technologie, les bénévoles ont appelé de leur domicile, tout en accédant au logiciel du Phonéthon grâce à l’autorisation électronique qui leur était donnée. Désormais bien rodés aux visioconférences, comme tout un chacun, nous formons les bénévoles en écrans partagés….
Puis le grand jour arrive, démarrage le jeudi matin sur les chapeaux de roue. Certaines connexions ne se font pas ; la faute aux adresses électroniques qui ont changé… Échanges croisés sur le groupe Whatsapp « Super Bénévoles » créé pour l’occasion. Transmission des nouvelles adresses à Guido, l’ingénieur en chef du Phonéthon qui donne les autorisations. 30 minutes de surchauffe, puis tout rentre dans l’ordre. Dès 9h30 les bénévoles sont sur orbite…

Le calme après la tempête. Rapidement, sur nos écrans de contrôle, nous voyons arriver les premières promesses de dons. On sonne à ma porte. C’est Arlette qui, comme Astrig, Martine, Colette et Any, vont se relayer pendant 4 jours sur 3 postes d’appel installés à mon domicile. Arlette, Bénévole fidèle et expérimentée, est vite sur les rails.
Pendant ce temps, sur le groupe Whatsapp, les messages vont bon train. Pour la première fois de sa vie de bénévole, Stéphane a obtenu une promesse de don de 5 000 €. « C’est plus dopant que si j’avais gagné au loto » écrit-il aux « Super Bénévoles ». D’autres suivent, des petits dons et des plus gros. Une personne non arménienne fait à Muriel une promesse de 1 000 € « parce qu’elle aime l’Arménie ». Béatrice est invitée dans la Loire par une donatrice. C’est aussi cela le Phonéthon : de beaux échanges. Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, le vendredi en milieu d’après-midi, la Région Centre a déjà atteint le total de son Phonéthon 2019, soit 199 000 € Les esprits se détendent ; pour autant le relâchement n’est pas de mise. Il reste encore un peu plus de deux jours pour battre tous les records. L’objectif est révisé à la hausse : nous voulons dépasser 250 000 € cette année en Région Centre. Les jours qui suivent montrent que l’objectif est réalisable. Grâce aux efforts de Christiane, Georges, Aren, Vazken, Valérie, Jennifer, Florence, Béatrice, Muriel et les autres…. Au total 30 bénévoles sur les 4 jours du Phonéthon qui n’ont pas ménagé leur peine. Au final, la Région Centre clôture le Phonéthon 2021 sur la somme jamais atteinte de 256 767 €, en hausse de 29 % par rapport à 2019. Objectif atteint !Dimanche soir, clap de fin pour le Phonéthon 2021. Les « Super Bénévoles » se quittent sur Whatsapp avec des Bravo et des Hourra ! A l’année prochaine, avec l’espoir d’être cette fois tous ensemble réunis dans une même salle !

MARSEILLE
Richard Santourian (Président de la Région Sud)

Le « Centre d’Appels » de Marseille a pu s’appuyer sur une quarantaine de bénévoles qui appelaient les donateurs depuis leur domicile. Nous avons ainsi renouvelé l’expérience imposée par la pandémie en 2020. Comme l’an dernier, nous avons pu intégrer une dizaine de nouveaux bénévoles, notamment des membres de l’ACFOA, Association des Arméniens de Septèmes les Vallons, recrutés lors de la soirée de lancement du Phonéthon dans cette ville. Trois séances ont été nécessaires pour former les bénévoles à l’outil informatique et au processus et pour les informer des nouveaux projets que le Phonéthon permettra de financer. Puis, pendant 4 jours, l’équipe ainsi constituée de bénévoles expérimentés et de novices a fonctionné à merveille.

Elle était constamment soutenue par un groupe constitué sur WhatsApp pour l’occasion.
Jeudi matin déjà, la vue des dons collectés par internet dès le 27 octobre laissait augurer d’un Phonéthon prometteur. Les messages se succédaient sur le Groupe WhatsApp soulignant l’accueil et la générosité dont faisaient preuve les donateurs.
L’année 2020 avait été une exception car le Phonéthon se déroulait après la guerre de 44 jours. En 2021, nous n’avons pas enregistré de dons exceptionnels, contrairement à 2020. Nous avons malgré tout connu un regain de donateurs qui nous a permis d’ enregistrer une progression régionale de l’ordre de 15 % par rapport à 2019.

TOULOUSE
Gérard Karagozian (Responsable de l’antenne Sud-Ouest)

Encore un Phonéhon impacté par les conditions sanitaires ; nous avons donc fait le choix d’une solution mixte. Certains bénévoles étaient à distance et d’autres sur un plateau d’appels dans les locaux de l’Amicale des Arméniens de Toulouse. J’avoue que se retrouver à l’Amicale a été fort agréable ; le virtuel devient lassant !!
Sur 22 bénévoles qui se sont relayés pendant ces 4 jours, la moitié étaient des sympathisants de l’Amicale, non arméniens. L’accueil des donateurs a été généralement encourageant et les résultats nous ont surpris (+ 20% par rapport à 2019). Nous savions qu’il y aurait une décroissance importante par rapport à 2020, une année paroxysmique, mais la hausse enregistrée par rapport à 2019 montrait que les donatrices et donateurs restaient fidèles. Donc un beau succès pour cette édition 2021.
Une fraction des donateurs originaires d’Arménie nous ont spécifié qu’ils avaient privilégié des dons directs envers leurs familles ou des amis, mais la plupart d’entre eux ont reconduit leurs dons au Fonds Arménien de France. Merci à tous les contributeurs ; l’Arménie et l’Artsakh ont grandement besoin de notre soutien.

Politique de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous proposons.