BP 12 - 75660 Paris Cedex 14

Les Actus

Le Président Macron visite le centre d’appels du
Phonéthon Arménien de France

[22/11/2020] – Fonds Arménien de France

Le Président de la République française, Monsieur Emmanuel Macron, a visité hier le centre d’appels du Phonéthon Arménien à Paris. Il a tenu à réaffirmer son soutien au peuple arménien dans la phase si difficile traversée par celui-ci depuis la guerre au Karabagh (Artsakh). Emmanuel Macron été accueilli par l’équipe parisienne du Phonéthon qui lui a exposé les objectifs et le déroulement de cette opération de collecte de dons qui est dans sa vingtième et unième année. L’objectif principal de cette année est de venir en aide aux personnes déplacées du fait de la guerre et de faciliter leur retour dans leurs villes et villages dès que les conditions de sécurité le permettront.

Engageant un dialogue impromptu avec les bénévoles du Phonéthon, le président Macron a déclaré que si l’accord de cessez-le-feu a conduit à un arrêt des hostilités, « il n’est pas satisfaisant » car il n’apporte pas de réponse à des questions « comme le statut du Haut Karabagh ».

Il a souligné la « nécessité d’un règlement politique » par un retour au processus de Minsk et « par une clarification des zones frontalières ». Répondant à ceux qui estiment que ses positions sont « trop pro-arméniennes », il a observé que « personne n’est neutre dans ce conflit » et que, pour sa part, il a jugé utile de dénoncer dès le début le déclenchement de l’offensive par l’Azerbaïdjan » et qu’il ne peut pas accepter le langage « belliqueux » de la Turquie.

Les bénévoles du Phonéthon ont salué le courage du président français et lui ont demandé la reconnaissance de l’Artsakh par la France. Emmanuel Macron a répondu que « si le processus politique échoue », alors il procèdera à une telle reconnaissance. La présence des djihadistes en Azerbaïdjan et en Artsakh a été aussi longuement évoquée. Le président français a réclamé « le départ des djihadistes ». Insistant sur la préservation du patrimoine culturel et religieux, il a rappelé que ce sont « ces mêmes djihadistes » qui en Syrie ont détruit des monuments culturels. Il s’agissait là bas d’instituer « un califat », ce qui n’est pas a priori le cas aujourd’hui dans le Caucase, mais il faut rester vigilant, a-t-il déclaré.

Accueillant Emmanuel Macron au Phonéthon, Bédros Terzian, président du Fonds Arménien de France, lui a fourni des explications sur l’action du Fonds en Arménie et en Artsakh. Il a décrit l’état de sous-développement le plus total dans lequel l’Artsakh avait été maintenu par l’Azerbaïdjan pendant sept décennies d’occupation afin que sa
population arménienne soit incitée à partir. Bakou est allé jusqu’à couper en 1923 tout lien territorial entre l’Artsakh et l’Arménie, supprimant le « corridor de Latchine » que même Staline avait maintenu en 1921 lorsqu’il avait cédé cette antique région arménienne à l’Azerbaïdjan soviétique, une nouvelle apparition étatique dans la région. Il a souligné la nécessité de rétablir l’Artsakh dans ses frontières historiques, de le reconnaître et d’assurer le retour de sa population sur ses terres.

Emmanuel Macron a constaté avec satisfaction qu’en dépit des conditions défavorables (crise sanitaire, activité économique en berne,…), les dons au Phonéthon sont deux fois plus importants que l’an dernier. « La situation des Karabaghtsis qui ont trouvé refuge en Arménie du fait des hostilités est dramatique, surtout à l’approche de l’hiver qui est très rude dans cette région. Nous devons impérativement leur venir en aide », a insisté Bédros Terzian auprès du Président Macron.

Participez au Phonéthon en faisant un don en ligne (paiements sécurisés)

Par chèque au :
FONDS ARMÉNIEN DE FRANCE, BP12, 75660 PARIS CEDEX 14
Ou en appelant le :  0 809 54 26 26.

Politique de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous proposons.