BP 12 - 75660 Paris Cedex 14

Les Actus

Appel du 1er Ministre de la
République d’Arménie

[06/10/2020] – Nikol Pashinyan

Cher peuple,
fiers citoyens de la république d’Arménie,
fiers citoyens de la république d’Artsakh,
fiers compatriotes de la diaspora,

Cela fait pratiquement une semaine que le peuple arménien résiste en Artsakh et en Arménie à l’offensive terroriste turco-azerbaïdjanaise. L’ampleur de l’offensive est sans précédent. L’ennemi attaque à une échelle inédite, qui selon les experts militaires, n’a pas d’égal au 21e siècle dans aucune zone de conflit.

Des centaines de tanks et véhicules militaires, des dizaines d’avions, des centaines de drones et des dizaines de milliers de soldats attaquent, depuis déjà une semaine, les positions de défense de l’Artsakh tout le long de la ligne de contact.

Nos analyses des jours précédents ont montré que chacune des positions de défense de l’Artsakh, est attaquée par 150-200 soldats ennemis. Des offensives de ce genre se répètent plusieurs fois par jour et sont menées avec l’appui de tirs d’artillerie, de missiles, de chars, d’avions et de drones. D’après les témoignages de nos officiers, aux côtés des unités de l’armée azerbaïdjanaise, des mercenaires syriens, des terroristes et des forces spéciales turques sont intégrés dans ces attaques.
Selon nos renseignements, environ 150 hauts gradés de l’armée turque se trouvent dans différents postes de commandement des forces armées de l’Azerbaïdjan et dirigent les opérations militaires.
Cette description témoigne, à elle seule, de l’intensité des combats qui se déroulent sur la ligne de front. L’armée de défense de l’Artsakh, nos unités de volontaires, depuis déjà une semaine livrent une bataille existentielle pour la terre sacrée d’Artsakh. Nous avons déjà de nombreuses pertes humaines parmi les militaires et les civiles. Une grande quantité de matériel militaire a été détruite, sans que l’adversaire n’ait été en mesure de parvenir à un quelconque résultat stratégique. La résistance dont font preuve nos soldats, nos officiers, nos généraux et nos combattants face à cette offensive est inimaginable.

Nos soldats et nos volontaires ne ménagent pas leurs efforts et font montre d’un héroïsme exemplaire et inouï. Aujourd’hui, des centaines de véhicules blindés de l’ennemi jonchent les champs de bataille, des dizaines d’avions et d’hélicoptères, des centaines de drones sont détruits, les pertes humaines se comptent par milliers.

En ce moment même, des combats sanglants se poursuivent sur différents points de la ligne de front. Dans certaines zones, les unités de l’armée de défense se trouvent dans une situation assez difficile. Dans d’autres, elles contrôlent parfaitement la situation.

Chers compatriotes, frères et sœurs, aujourd’hui nous nous trouvons à l’étape peut-être la plus décisive de notre histoire millénaire. Les groupes de bandits azéro-turcs n’entendent pas seulement résoudre un problème militaire ou politico-militaire. Ils ne sont pas venus seulement pour le Karabagh ou pour la question du Karabagh. Ils ne sont pas venus seulement pour occuper des territoires, des villes et des villages. Leur but est la poursuite de leur politique génocidaire envers les Arméniens. Ils sont bien décidés à parachever aujourd’hui le génocide des Arméniens.

Mais, je veux dire ici, qu’aujourd’hui l’Arménien, le citoyen de la république d’Arménie, le citoyen de la république d’Artsakh, n’est pas le déporté de Deir Zor.
Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes animés par l’inébranlable détermination à défendre notre identité, notre patrie, notre droit.
J’en suis persuadé. Hier soir j’ai eu des conversations téléphoniques avec les commandants régionaux, les commandants des divisions, certains soldats, des officiers, et sous-officiers qui se trouvent au front. Je leur ai dit que je les aime, que je suis fier d’eux et que je m’incline devant eux. Je leur ai dit que la nation arménienne qui a goûté à la victoire grâce à ses héros morts et à ses héros vivants, ne se résoudra jamais à un autre destin.

Nous n’imaginons pas d’autre issue à ce combat que la victoire et uniquement la victoire. Aujourd’hui, il y a quelques heures déjà, l’armée de défense de l’Artsakh a entrepris des opérations de contre-offensive active, et enregistré des succès essentiels, en écrasant plusieurs sous-divisions spéciales de l’ennemi.
Notre ennemi, même avec un flux abondant de mercenaires, ne peut se mesurer à la volonté arménienne de vivre et de vaincre. En réunissant nos efforts, nous devons briser la colonne vertébrale de l’ennemi, de sorte que jamais plus il ne lève sa main criminelle en notre direction, que jamais il ne jette son regard sanglant sur notre patrie.

Cher peuple, fiers citoyens de la république d’Arménie, fiers citoyens de la république d’Artsakh, fiers arméniens de la diaspora,
C’est un nouveau Sardarabad ; et chacun de nous est obligé de se consacrer à un objectif et cet objectif s’appelle victoire, cet objectif s’appelle victoire. Et chacun de nous doit être prêt, à chaque instant, à se trouver en première ligne pour cette victoire. Et nous vaincrons, et nous vaincrons certainement. Ne doutez pas ; nous vaincrons certainement.

Vive la liberté,
Vive la république d’Arménie,
Vive la république d’Artsakh,
Vivent nos enfants qui vivront dans une Arménie libre et heureuse.
Gloire aux héros tombés,
Gloire à l’armée arménienne victorieuse,
Gloire au peuple arménien victorieux.

Participez à la Campagne de soutien au peuple de l’Artsakh
« Tous pour l’Artsakh »

Ou par chèque postal à l’adresse :
Fonds Arménien de France – BP 12 – 75660 Paris Cedex 14